"Je connais mes brebis et mes brebis me connaissent" dit Jésus

Le parler en langues.- 3

Que faire donc , frères ( verset 26 du chapitre 14 )                                                          

Je sais qu'il y en a qui sont présentement hors d'eux après avoir lu les deux premiers exposés. Il y en a qui sont irrités. Il y en a qui vont me caser parmi ceux-là qu'ils prennent le plaisir à traiter de faux-prophète à raison ou à tort. Mais, pourquoi le parler en langue est si tabou ? Pourquoi peut-on discuter, échanger, faire des études bibliques sur tout sauf sur le parler en langue? Ne devrait-il pas subir lui aussi l'épreuve de la vérité ? La bible nous dit au contraire dans 1 Jean 4, d'éprouver les esprits, de n'ajouter pas foi à tout esprit. Pourquoi fait-on peur aux gens les contraignant à ne pas s'exprimer sur le parler en langue sous peine de blasphème contre le Saint-Esprit ? Paul blasphème - t- il en dénonçant cette comédie théâtrale qui se pratique dans nos églises à chaque culte ? Dans mon premier exposé, j'ai parlé de ma fâcheuse et mon heureuse expérience faites sur le sujet.

L'expérience est fâcheuse parce que j'ai perdu un couple qui croit énormément dans leur façon de parler en langue à l'Église. Aussitôt arrivée dans le temple, après une courte méditation, la soeur se met debout et commence par parler en langue, et ce, avec une voix qui domine tous les autres saints. Du commencement à la fin, il n' y a pas un mot compréhensible qui sort de sa bouche.  Les autres saints me posent des questions sur cet exercice en me citant les écrits de Paul aux Corinthiens sur le sujet. Un dimanche, un visiteur bien connu du couple a fait le même exercice qu'eux. Point n'est besoin de vous décrire cette scène du dimanche. Les trois parlèrent en langue et remplissent la salle ( pas grande ). Enfin, nous étions de la pentecôte ce jour-là. Sauf le jour de la pentecôte, il y avait quinze peuples de dialectes différents qui comprenaient dans leur langue maternelle ce qui se disait.

Le dimanche d'après, j'ai passé mes commentaires sur le parler en langue. Je suis immédiatement condamné au milieu de l'assemblée de blasphémateur par l'un, de jaloux... par l'autre.

L'expérience est heureuse car cela me permet d'aller questionner la bible sur le sujet après que ce couple ait décidé de ne plus remettre les pieds dans notre assemblée. " Il n'y a personne qui va m'enlever mon esprit ..." dit la soeur. L'expérience est heureuse car elle me permet de revivre des situations où il y avait des parlers en langue qui ne l'étaient pas vraiment et de les recadrer. L'erreur doctrinale devient péché quand on refuse d'admettre la vérité. Jésus dans Jean 9:41 dit :" Si vous étiez aveugles, vous n'auriez pas de péchés. Mais maintenant vous dites : Nous voyons. C'est pour cela que votre péché subsiste ". 

Voir le Le Parler en Langues.- 4